De Méliès à la 3D: voyage au cœur du cinématographe

De Chantons sous la pluie (Stanley Donen, 1952) à Hugo Cabret (Martin Scorsese, 2011) sans oublier, bien évidemment, La Nuit américaine (François Truffaut, 1973), les films qui nous parlent de cinéma nous ravissent. Ils déconstruisent le septième art, recréent sa mythologie pour en exprimer toute son enchantement.  La magie du cinéma c’est aussi se représenter tous les métiers qui travaillent à un film. C’est se rappeler qu’il a fallu créer une histoire et la décomposer en une centaine de métiers pour finalement réaliser une œuvre globale et entière. Cet art est indissociable de sa technique, inséparable de sa qualité industrielle… Jusqu’à en faire un de ses sujets les plus prisés !

hugo-cabret-interieur-horloge
Les rouages au cœur du Hugo Cabret de Martin Scorsese (2011).

Le cinéma est une machine, comme nous le rappelle en ce moment la Cinémathèque française, une machine qui n’a cessé d’évoluer, tirée par les volontés de ses techniciens, et dont les résultats ont souvent dépassé les rêves et le confort de ses spectateurs.

C’est ainsi que la Cinémathèque nous présente la chronologie de cette machine et nous fait voyager dans l’invention et la réinvention du cinématographe. Pour cette exposition fétichiste par excellence – des premiers appareils chronophotographiques d’Etienne-Jules Marey à la caméra légère Aaton commandée par Jean-Luc Godard à son ami Jean-Pierre Beauviala, en passant par les beaux appareils sonores comme le haut parleur aux lignes si Art déco (résonateur dynharmonique Thomson), et jusqu’à l’évolution des lunettes 3D dans le temps – la Cinémathèque nous présente une de ses plus belles scénographies : rares sont les expositions de vitrines aussi bien réalisées.

sceno
Vue de l’exposition © Stéphane Dabrowski / La Cinémathèque française

Malgré l’apparence et l’ambition très techniques de l’exposition de Laurent Mannoni, les expôts sont choisis avec soin et on est impressionné par la qualité esthétique de tous ces objets qui se déroulent chronologiquement devant nous, tout le long de cette grande salle d’exposition temporaire. Des machines dignes des salons industriels du XIXe siècle aux élégantes lignes Art déco des années 30 ou les courbes très pop des caméra sous-marines tout droit sorties des années 60, l’exposition des appareils cinématographiques relève de l’exposition d’art décoratif.

Voici donc un voyage dans le temps des machines du 7ème art et de toutes ses révolutions, un voyage esthétique et qui peut devenir hautement scientifique grâce à l’intervention des guides ou des médiateurs du musée. On peut regretter cependant la petite place finale de la technique de la 3D, principalement représentée par la (superbe) projection d’un extrait de Gravity (Alfonso Cuaron, 2013), alors que nous pensions retrouver entre autres L’Homme au masque de cire (André De Toth,1954) avec son technicolor 3D absolument bouleversant, ou les essais parfaits du maître anglais du crime.

A la fin du parcours, une expérience de réalité virtuelle vous attend avec le très ludique Kinoscope qui vous fait entrer au cœur d’un court-métrage interactif et cinéphile. Est-ce à dire que l’avenir du cinéma est à l’individualisme ? Est-ce la fin des salles de cinéma et de l’expérience partagée ? Nous ne le pensons pas et nous le refuserons, mais « le cinéma doit toujours être réinventé » disait Abel Gance et nous avons hâte de voir le cinéma 3D sans ses lunettes, comme l’espéraient déjà les frères Lumière… Grâce aux projections qui clôturent l’exposition, on est assuré que l’avenir de cette technique si magique est entre de bonnes mains.

De Méliès à la 3D, la machine cinéma – Bande-annonce from La Cinémathèque française on Vimeo.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s